Filière pain : Bientôt la baguette à 300 FCFA

Le prix en détail de la baguette de pain de 300 kg risque de passer  de 250 à300 FCFA. C’est ce qui est ressorti de la dernière assemblée générale du syndicat national des boulangers, tenue le samedi dernier au siège de la Confédération des syndicats et travailleurs du Mali (CSTM).

En effet,  le 1er avril dernier, les consommateurs ont été heureux de constater que le prix de la baguette de pain est passé de 300 kg à 250 FCFA. Ce grand ouf de soulagement, a été possible grâce à la signature d’une convention entre le gouvernement et le cadre de concertation de la filière pain. Mais si rien n’est fait, cette réduction du prix risque de nedurer que 7 mois, puisque les syndicats de la filière pain décident d’augmenter le prix de la baguette de paix à 300 FCFA, dès la semaine prochaine.

Pour mieux comprendre les raisons de cette décision qui inquiète les consommateurs, nous avons contacté l’un des responsables des syndicats filière pain, Baba Kané.

A l’en croire, cette décision n’est pas synonyme de la mauvaise volonté de la part des syndicats. «Nous ne parvenons plus à faire face à nos dépenses pour la fabrication du pain, ou à faire autre chose. Nous avons signalé ces préoccupations depuis des années, mais rien n’y fit », a-t-il souligné. Avant de rappeler que le mois de février dernier, ils ont eu un protocole d’accord avec le cadre de concertation de la filière pain. Dans ce protocole d’accord, le gouvernement avait fixé ; lui-même ; le prix plafond et celui plancher. « Malheureusement, il n’a jamais respecté les clauses de cet accord jusqu’ à aujourd’hui. Après nous avons tenu des assemblées générales, envoyé des lettres  pour rappeler… ».

Selon lui, à défaut de les aider, le gouvernement devait les accompagner et, « puisque rien n’est fait pour le moment, nous nous attelons apprendre nos responsabilités, si non nous savons la situation dans laquelle le pays est » a indiqué M. Kané. Et de préciser que cette décision ne concerne que le district de Bamako et le cercle de Kati.

S’agissant du prix actuel du blé tendre, M. Kane soutiendra que du mois de mars à nos jours, en Russie la tonne de ce blé tendre, destiné à la farine a augmenter de 70 euros, plus le transport, qui a aussi connu une augmentation. Et  cela, poursuit-il, « nous ne pouvons  accuser personne, car cela peut être lié à l’effet de la covid-19 ».

Rappelons que les concessions et les  compromis, qui avaient abouti à la signature du protocole d’accord relatif à la commercialisation de la farine de blé et du pain entre le ministre Harouna Niang et le président du cadre de concertation de la filière pain, Mamadou Lamine Haïdara, ont été signé le 30 mars 2021.

Mali Horizon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *