Acquitté faute de preuve : Encore Bakary Togola devant le juge

Acquitté faute de preuve : Encore Bakary Togola devant le juge

Acquittés le lundi 29 novembre 2021, l’ancien Président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agricultures du Mali (APCAM), Bakary Togola et ses 11 co-accusés, pour détournement de 9,4 milliards francs CFA par le verdict de la Cour d’Assises Spéciale. Dans un communiqué rendu public le mardi 07 décembre 2021, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Mahamadou Kassogué a demandé l’ouverture d’information judiciaire sur la procédure d’acquittement.

Dans ce Communiqué, le Ministre Kassogué rappelle que “la Cour d’Assise en Session Spéciale sur les affaires économiques et financières, a rendu le 29 novembre 2021, un arrêt d’acquittement dans le dossier “Ministère Public contre Bakary Togola et autres”, accusés d’atteintes aux biens publics et complicité, faux et usage de faux. Des informations concernant le comportement de certains membres de la Cour et les connivences qui auraient entouré la gestion de cette procédure, il résulte un faisceau d’indices graves incitant une enquête afin de faire toute la lumière sur cette affaire, notamment des manquements susceptibles de recevoir une qualification pénale”, a précisé le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux. 

Il faut rappeler qu’au moment de l’interpellation de Bakary Togola et autres co-accusés en septembre 2019, Mahamadou Kassogué était le Procureur du Pôle économique et financier et aujourd’hui, au moment de leur acquittement, il est à la tête du département de la justice. Ce qui est sûr et certains, Mahamadou Kassogué a une connaissance approfondie sur ce dossier. D’où cette correspondance adressée au Procureur général près de la Cour d’Appel. 

Dès sa libération pour faute de preuve, le richissime paysan avait déjà commencé à constituer ses dossiers enfin de réclamer le remboursement des 4 milliards de francs CFA versés à titre de caution pour obtenir la liberté provisoire. S’il s’en sortait comme ça cela lui revient automatiquement un droit requit aux dires des spécialistes à la matière. Aussi, l’imperturbable paysan avait engagé des procédures pour son retour à la tête de l’APCAM.  C’est dans ce cadre qu’il avait réclamé la dissolution intégrale du nouveau bureau de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC) mis en place suite à une Assemblée générale tenue le jeudi 29 juillet 2021. Au terme de cette Assemblée générale, son homonyme Bakary Koné a emporté la majorité des voix. 

Aujourd’hui, la C-SCPC est confrontée à une crise de leadership sans précédente, malgré la tenue d’une Assemblée générale élective. M. Bakary Koné, ancien député de la circonscription électorale de Koutiala. Il faut signaler de passage que la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton est gérée par deux bureaux parallèles à savoir le bureau de Bakary Togola et celui de Bakary Koné. Cette demande du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué, d’engager une enquête administrative sur la procédure va certainement donner une réponse à l’épineuse question qui taraude bons nombre de Maliens. Car les Maliens ont soif de savoir où sont donc passés les 9,4 milliards ? 

Source : Le Malien

Ahmadou Kanta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.