Jour : 10 novembre 2021

Mali : Assimi Goïta pressé de toute part

La ligne rouge avait été clairement tracée par la Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), mais les autorités maliennes ont fini par la franchir. C’est à l’occasion du sommet extraordinaire des chefs d’État de l’organisation, le 7 novembre, que la junte dirigée par Assimi Goïta a annoncé officiellement ce que chacun savait déjà : son souhait de repousser les élections présidentielle et législatives prévues le 27 février 2022. Soit poursuivre la transition entamée à la chute d’Ibrahim Boubacar Keïta au-delà de dix-huit mois.

Wave, la tornade bleue qui s’impose dans le paiement mobile en Afrique de l’Ouest

La start-up créée il y a une décennie par deux Américains – Drew Durbin et Lincoln Quirk – est arrivée en Côte d’Ivoire en avril 2021. En six mois, elle s’est déjà taillé une belle place sur le marché, à en juger par le « buzz » que son arrivée suscite et les commentaires inquiets tenus en privé par certains de ses concurrents (non cotée en bourse, elle ne communique pas de chiffres).

Orpaillage traditionnel : Permis minier obligatoire !

L’exploitation artisanale de l’or est aujourd’hui un secteur crucial pour l’économie du Mali. Véritable aubaine pour des millions de personnes dans un pays aux ressources particulièrement limitées, son exploitation soulève de nombreux défis à résoudre, notamment la fiscalisation de l’activité d’orpaillage au profit des collectivités territoriales et de l’État et l’incitation à la création de comptoirs d’achats sur les sites
d’orpaillage.

France-Mali : Le Pot de fer et le pot de terre

La traite négrière aura coûté la liberté et la vie à des millions des nôtres entre 1444 et 1858 soit plus de 400 ans. Outre les milliers de noirs massacrés pendant l’annexion coloniale, la colonisation a coûté la vie à des millions d’autres Soudanais morts des sévices liés aux travaux forcés et autres abus.