Journée africaine des frontières : Défis et enjeux liés à la gestion dans les espaces transfrontaliers

La maison du partenariat de Bamako a accueilli la 11ème édition de la journée Africaine des Frontières en collaboration avec le Réseau de Réflexion Stratégique sur la sécurité au Sahel (2R3S).

Cette édition qui s’est tenue le 7 juin sous la houlette du président du Réseau de Réflexion Stratégique sur la sécurité au Sahel (2R3S) monsieur Jérôme Pigné accompagné de plusieurs personnalités notamment le représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le directeur national des frontières et de plusieurs autres invités a tenu toutes ses promesses.
D’entrée de jeu, le représentant du Ministre de la décentralisation a tout d’abord salué la présence de tous ceux qui ont pris part à cet atelier de formation d’affirmé que le Mali marque cette édition de 2021 de la journée par deux évènements majeurs. Ainsi, la rencontre des GLCT- Yanfolila et Kangaba – Siguiri à Doko en Guinée pour témoigner de leur engagement en faveur de la gestion intégrée des frontières est le premier évènement tandis que le second était cette rencontre à Bamako pour poursuivre, avec le partenaire 2r3s.

Toujours selon le représentant du Ministre de la décentralisation, il affirme : «  la reconstruction des frontières et l’ensemble des dynamiques qui en découlent, enferme d’échanges, de mobilité, de vie sociale, économique, politique, font partie intégrante de l’histoire malienne ». Il a aussi rappelé que depuis quelques années, avec le contexte d’insécurité et de fragilité que connait le mali dans cette région sahélo-saharienne, la thématique des frontières et de leur questions consensuelle, coordonnée est devenue un enjeu essentiel de la coopération entre nos Etats et de la coopération avec les partenaires internationaux. « Fort de l’accompagnement de nos partenaires tels que le2r3s, la MINUSMA, EUCAP-SAHEL Mali, l’OIM, le PEDA/G et la MISAHEL, nous poursuivrons cet effort pour travailler dans une dynamique inclusive tournée vers les enjeux et les défis de la sécurité humaine » cite le représentant du ministre. Pour conclure, il n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à 2r3s pour les efforts ayants permis la tenue de cette rencontre.

Jérôme Pigné, président du Réseau de Réflexion Stratégique sur la sécurité au Sahel (2R3S) affirme que ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la continuité avec la société civile et les forces vives de la nation, pour renforcer l’élan sur les questions frontalières et transfrontalière tout en redéfinissant un modèle d’approche impliquant les pays du Liptako-Gourma.
Le Directeur national des frontières, monsieur Sogoba a mis un accent particulier sur l’importance de la gestion coordonnée en termes de prévention des conflits en Afrique. Par ailleurs, il estime qu’avec ce contexte d’insécurité, la thématique des frontières est devenue un enjeu essentiel. Selon lui, cette Edition doit nous permettre de faire le point sur certains facteurs tels que la stabilité du territoire, l’opérationnalisation des outils, la poursuite des efforts avec les partenaires pour un meilleur aboutissement.

M. Touré, coordinateur des journalistes du G5 Sahel affirme que les médias sont les acteurs de première ligne pour la facilitation et la transmission des messages dans ce sens. Il estime que les medias ont un plus grand rôle à jouer dans ce sens. Toutes les actions doivent etre mener de concert pour mener à bien ce projet conclut-il.

Ahmadou Sékou Kanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *