Comité International de la Croix-Rouge : Atelier sur le droit international et les techniques de premiers secours à l’attention des journalistes (APPEL-Mali)

Réunis à l’hôtel Millénium pendant 3 jours, les journalistes ont bénéficié de la formation sur le secours initié par le Comité International de la Croix-Rouge. Cette structure internationale implantée au Mali depuis 1965 a favorisé cette formation couronnée par la remise d’une attestation d’Initiation aux Premiers secours (IPS)

Du 15 au 17 juin 2021 à l’hôtel millénium, pendant trois jours de travaux, les membres de l’Association des professionnels de médias en ligne (une vingtaine de médias) ont eu un aperçu sur le droit international humanitaire (DIH) dans un premier temps et ont bénéficié d’une formation sur le secourisme. A l’ouverture des travaux, Patrick Megevand, coordinateur communication CICR Mali a remercié les participants et a ensuite fait l’historique de la croix rouge de sa création à nos jours. « Le but du CICR est de porter assistance à toute personne sans distinction qui se trouve dans une situation dangereuse. Nous ne faisons aucune distinction quand nous travaillons sur le terrain car notre dessein est de sauver des vies » précise-t-il. M Megevand a saisi cette occasion pour mettre l’accent sur la neutralité de cette organisation internationale qui a ses bureaux, ses délégations, ses sous délégations et ses antennes un peu partout sur le territoire malien.
Modibo Fofana, président d’APPEL-Mali a salué cette initiative qui cadre parfaitement avec la profession de journaliste. Il n’a pas manqué de remercier les organisateurs pour cette importante initiative.
Mohamed Cissé et Assitan Sanogo, chargés de communication au sein du CICR ont expliqué de façon limpide le droit international humanitaire (DIH). A travers la projection d’une vidéo de douze minutes, ils ont relaté les actions menées par le CICR au Nord du Mali pendant la période de conflit de 2012 à 2017. On pouvait ainsi voir dans cette vidéo l’approvisionnement des populations vulnérables en vivre et en médicaments, mais aussi soigner tout blessé qui se rendait dans les différentes antennes du CICR. Hormis la population, le CICR chaque année procède à des campagnes de vaccination des bétails pour préserver les cheptels dans cette partie instable du Mali. Toujours selon les chargés de communications, le CICR visite tous les centres de détention en coopération avec les autorités malienne conformément aux règlementations du droit international.
La deuxième étape des travaux était essentiellement menée par les secouristes Traoré Mamoutou et Maliki Diakité, tous travailleurs de la Croix-Rouge malienne. L’étude de plusieurs modules ont été à l’ordre du jour pendant les deux derniers jours de l’atelier. Ces modules concernaient l’assistance des personnes en danger, les gestes à adopter, les dispositions à prendre pour sa sécurité non seulement mais aussi pour sauver la vie d’une éventuelle victime. Dans ce sens, des travaux théoriques et pratiques ont été menés avec une grande participation des journalistes. Le but de ces notions était de permettre aux participants de pouvoir aider une personne ayant subi une fracture ou toute autre forme d’accident pouvant mettre sa vie en danger. Ainsi, à la fin de ces formations, les journalistes ont fait preuve de satisfaction et ont montré leur gratitude envers la Croix-Rouge pour la réalisation de cet atelier.
Sidy Sow, journaliste à l’hebdomadaire Maliflash cite en ces mots : « Je n’aurai jamais imaginé un seul instant que j’aurai un jour eu toute ces notions en sauvetage. Tout ce que j’ai appris ici me sera très utile et je remercie la Croix-Rouge pour cette action. A mon tour, je pourrai porter assistance à une personne en danger».

Ahmadou Sékou Kanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *