Bataille judiciaire pour le contrôle du CNPM : La justice annule les deux AG, le camp Diadié fait appel

Bataille judiciaire pour le contrôle du CNPM : La justice annule les deux AG, le camp Diadié fait appel

Le Tribunal de Grande Instance de la commune IV vient d’annuler les deux votes ayant permis à Diadié dit Amadou Sankaré et Mamadou Sinsy Coulibaly de s’agripper à la présidence du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm). Cette décision judiciaire devrait ouvrir la voie à l’organisation d’une nouvelle élection acceptable par tous. Mais d’ores et déjà, le camp Diadié n’a pas encore dit son dernier mot. Il aurait déjà fait appel.

Ni Diadié, ni Mamadou Sinsy Coulibaly n’est président du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm). Et pour cause, ce lundi 4 octobre 2021, la justice malienne a tranché et mis fin à la bataille judiciaire opposant les deux prétendants pour le contrôle du Cnpm. Le retour à la case départ est donc à l’ordre du jour, selon le camp Sinsy. A l’entendre, c’est Mamadou Sinsy qui doit occuper le poste pour organiser le scrutin. Le verdict qui vient de tomber devrait envoyer chacun de ces deux capitaines de l’économie malienne dans son coin pour se préparer pour une nouvelle élection crédible et transparente. Le camp Diadié ne semble pas se soumettre à cette décision car il a déjà fait appel.

L’on se rappelle les différentes élections ayant ouvert un long feuilleton judiciaire pour la présidence du Cnpm. Primo, la date du samedi 26 septembre 2021 est mémorable pour Diadié et sa suite du fait qu’elle a vu son élection avec brio à la tête du Conseil. Parmi les 155 délégués, 117 ont exprimé leurs suffrages, Diadié a recueilli 89 voix. Le scrutin a eu lieu au siège du Cnpm.

Deuxio, le président sortant du Cnpm, Mamadou Sinsy Coulibaly, ne reconnaissant pas ce vote qui a vu l’élection de son challenger, a organisé de son côté une élection pour se faire élire avec un score de 112 voix. 48 délégués se sont abstenus et 5 bulletins nuls ont été recensés. C’était le jeudi 8 octobre 2020 au Cnpm.

L’un se conformant à l’autre, Diadié dit Amadou Sankaré a contesté à son tour par voie judiciaire. Maintenant la décision finale est donnée par la justice. Ce qui laisse entendre que ni Diadié ni Mamadou Sinsy n’est considéré comme le président légitime du Cnpm.

Joint par nos soins pour plus de recoupement de l’information, aucun des deux protagonistes de cette crise du Cnpm n’a décroché l’appel.

Source : l’Alerte

Mali Vitrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.