Aide à la presse : Le PM dans un exercice de désinformation

Aide à la presse : Le PM dans un exercice de désinformation

Le sujet de l’aide à la presse était une nouvelle fois à l’ordre du jour lors du passage de Choguel Kokala Maiga dans l’émission Mali Kura Tasira. Le premier ministre malien a accusé les hommes de media de l’avoir traité de menteur. Une accusation aussitôt balayé du revers des mains par le président de la maison de la presse, Bandiougou Danté, via un communiqué, le 14 juin 2022.

Dans le communiqué de la Maison de la Presse du Mali sur la sortie du Premier ministre dans l’émission Malikoura Taasira, M. Bandiougou Danté a affirmé la «stupéfaction » et l’ « indignation » de la Presse.

De fait, lors de son interview dans l’émission Malikoura Taasira, diffusée le lundi 13 juin 2022 sur la chaîne nationale, ‘’le Premier Ministre a déclaré que des journaux l’ont qualifié de voleur dans le traitement de l’information sur la question de l’aide à la Presse. Choguel K. Maïga lors de ce passage avait déclaré en substance : « Quand la presse m’a fait savoir qu’elle n’avait pas reçu son aide, je leur ai dit que je prendrai des précisions auprès du ministre de l’économie numérique. Ce dernier m’a montré des documents qui démontraient que des versements avaient été effectués à la presse. Ainsi, pendant cette période de vérification, les journaux sont montés au créneau en salissant mon nom, en m’insultant, en me traitant de voleur, me traitant de tous les noms… ».

Le Premier ministre répondait ainsi à la question d’un confrère sur l’indexation de l’aide à la Presse au budget de l’Etat. Mais, cette déclaration n’a pas été du gout de la presse nationale. Sur cette question, qui est d’ailleurs évoquée dans un projet de décret sur la table du gouvernement depuis plusieurs mois, le président de la Maison de la presse estime que « le Premier Ministre s’est livré à un exercice de désinformation de l’opinion publique ».

« Nous nous inscrivons en faux par rapport à cette déclaration », réplique Bandiougou Danté, dans le communiqué. Avant de faire savoir que sur la cinquantaine de journaux ayant traité ce sujet qui a fait la « UNE » de l’actualité les semaines écoulées, chaque organe a librement choisi un angle spécifique, et qu’aucun n’a manqué de respect ni au Premier Ministre ni à une quelconque autorité de la Transition.

Par conséquent, le président de la Maison de la Presse a invité « le Premier ministre à la retenue et à faire face à l’essentiel notamment en s’inscrivant dans le cadre de l’adoption des textes de la refondation de la Presse malienne plutôt que de se livrer à des campagnes de désinformation à issue incertaine et aux conséquences dangereuses pour notre pays ».

Ayant connaissance de l’attachement du peuple malien à la transition, le premier ministre à travers cette manœuvre ne tenterait-il pas de monter l’opinion nationale contre la presse dans son ensemble ? Sinon, pourquoi affirmer devant les millions de téléspectateurs qu’il a faits l’objet d’insultes venant de la part des journalistes ?

De toute évidence, le Premier Ministre a eu la réponse à cette déclaration.

Ahmadou Sékou Kanta

Source : l’Observatoire

Ahmadou Kanta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.